Santé
easy_day_01.jpg
easy_day_04.jpg

Easy Day

Dossier pdf

Situation / programme

Trois plateaux hors-sol de 1’000 m2. Le bâtiment répond à un besoin croissant de la demande, dans le domaine de la chirurgie ambulatoire et il permet de réaliser, dans un premier temps, les locaux nécessaires pour soulager les bâtiments actuels.

Le terrain de 7’781 m2 fait partie du domaine des Etablissements Hospitaliers du Nord Vaudois, à Yverdon et la construction sera intégrée, à moyen terme, dans l’extension proprement dite de l’Hôpital d’Yverdon- les-Bains, objet d’un plan directeur et prévu pour l’horizon 2015.

Avec ses 14’951 m3 SIA répartis sur cinq niveaux hors-sol, l’édifice propose deux étages administratifs de 1’000 m2 chacun et un plateau hospitalier au niveau 3, soit 1’000 m2 avec salles OP, stérilisation, zone de lits, salle d’attente et d’examen. Les centrales techniques CVSE trou- vent place en un niveau d’attique de 535 m2. A noter qu’initialement, le programme ne comportait qu’un étage administratif, le second ayant été rajouté en cours de développement, entraînant ainsi un modeste rallongement de trois mois du délai contractuel.

Un parking couvert est aménagé en surface, le sous-sol géotechnique- ment défavorable, n’étant pas exploité.

Projet

Enveloppe unique pour des niveaux de natures différentes. Implanté dans un angle du terrain, le bâtiment amorce l’extension planifiée de l’ensemble hospitalier et se distingue clairement des volumes construits alentours par ses lignes sobres, sa volumétrie équilibrée et l’expression originale de ses façades.

La conception de ces dernières permet d’associer les deux types d’affectations requises, tout en conservant une expression d’ensemble homogène. Des entre-axes alternés de 1,30 m et 0,70 m permettent la souplesse d’aménagement voulue pour une adaptation aisée aux besoins des utilisateurs. Entièrement autonome, le bâtiment privilégie à tous les niveaux l’implantation des surfaces d’activités principales sur les aires périphériques, tandis que la partie centrale de la construction est préférentiellement attribuée aux locaux à usage secondaire.

La qualité notoirement médiocre du sous-sol yverdonnois a conduit à la mise en place d’un concept structurel reposant sur un réseau de pieux de fondations, lequel reprend les charges d’un système porteur com- posé majoritairement, en élévation, de dalles en béton armé appuyées sur des piliers. Les éléments de contreventement sont pour l’essentiel constitués par les cages de circulations verticales.

Les façades, exécutées en tôles métalliques noires, relèvent d’une technologie relativement complexe, appliquée à un principe simple: les vitrages à chaque niveau sont disposés en bandeaux ininterrompus, le parement métallique passant devant les plans vitrés. Les meneaux devant les parties ouvrantes sont constituées de tôles découpées au laser, couleur bronze, rythmant les façades de façon très systématique, pour donner l’image uniforme recherchée, sans laisser apparaître les typologies d’affectations dans les étages. Les aménagements intérieurs sont avant tout déterminés par rapport aux fonctionnalités recherchées, et les matériaux de finition mis en œuvre sont limités dans leurs variétés. Adaptées à l’usage hospitalier, les installations techniques répondent aux standards spécifiques, notamment : un groupe électrogène de se- cours avec alimentation statique sans coupure sécurise l’étage hospitalier, tandis qu’une ventilation rafraîchie équipe les locaux adjacents aux salles d’opération, celles- ci bénéficiant d’un système à flux laminaires rafraîchis.

Caractéristiques

Surface du terrain : 7’781 m2
Surface brute de plancher : 3’654 m2
Emprise au rez : 998 m2
Volume SIA : 14’951 m3
Coût total : 13’845’000.-
Coût m3 SIA (CFC2) : 730.-
Nombre de niveaux : 5